17

Les principales maladies des tortues terrestres : symptômes et traitements.

En raison de leur discrétion, il est parfois difficile de diagnostiquer les maladies des tortues terrestres. Ça ne sera plus le cas après cet article.

Quelles sont les principales maladies intestinales des tortues de terre ?

Si votre compagne souffre de constipation et semble abattu, peut-être manque-t-elle de fibres dans son alimentation ? Pour y remédier, proposez-lui des aliments riches en fibres tels que des prunes, des fraises ou des pommes. En dernier recours, proposez-lui une feuille de laitue imbibée d’huile de paraffine, aux vertus laxatives bien connues.

Si, au contraire, votre tortue souffre de diarrhée, cela peut-être du à une alimentation contenant trop de fibres, ou encore à un coup de chaleur ou une exposition même brève à un froid trop intense.

Si elle est vive et continue de s’alimenter correctement, il se peut que le problème ne soit que passager. Modifiez son alimentation et attendez 24 heures avant de l’emmener chez votre vétérinaire si la diarrhée persiste.

Principales maladies

Principales maladies 

La stomatite, l’une des maladies des tortues terrestres les plus fréquentes

La stomatite se produit généralement lorsque le système immunitaire de la tortue est affaibli par le jeûne, après sa période d’hibernation. Elle se traduit par une salivation excessive et de petites plaies sur la langue.

Seule la prescription d’un traitement médicamenteux, souvent constitué d’antibiotiques, pourra venir à bout de cette infection.

 

Les maladies de la peau ou de la carapace

Bien que très épaisse et résistante, la peau des tortues peut être victime de diverses maladies. Si votre tortue semble inexplicablement nerveuse et se frotte contre des buissons ou des morceaux de bois, observez sa peau, vous risquez de remarquer la présence de tiques.

Si tel était le cas, procédez sans tarder comme le feriez avec un chat ou un chien : endormez la tique avec de l’éther et retirez-la délicatement à l’aide d’une pince à épiler. Désinfectez ensuite la plaie provoquée par cet acarien suceur de sang durant 4 jours, avec un produit antiseptique tel que du Mercryl.

Les dermatites d’humidité font elles aussi partie des maladies de la tortue de terre, principalement celles élevées en captivité. Si la peau de votre compagnon se couvre de cloques et qu’il semble fatigué, n’attendez pas pour agir. La maladie risquerait de s’étendre à la carapace, puis aux os, provoquant une chute des écailles et une infection osseuse grave. Dès l’apparition des symptômes, badigeonnez simplement chaque pustule avec de la Bétadine jusqu’à leur disparition.

 

Les maladies des tortues terrestres sont nombreuses, mais peuvent être pour la plupart évitées grâce à une alimentation riche et variée, promettant ainsi à votre tortue de vivre une paisible existence à vos côtés durant au moins un demi siècle.

La bible des soins et des maladies des tortues Hermann

Si le sujet des soins et des maladies vous intéresse, je vous conseille Le Guide des Soins et des Maladies écrit par un vétérinaire passionné des tortues.

Cet ouvrage est une vrai bible, il y a même un tableau très pratique sur 4 pages qui récapitule les principaux symptômes et traitements de chaque maladie.

En voici un  aperçu:

 Et vous, quelles maladies avez-vous rencontré avec vos tortues de terrestres ? Avez-vous des astuces pour diagnostiquer une tortue malade ?

Répondez à ces questions dans les commentaires ci-dessous.

 

Crédit photo © Werner Fellner – Fotolia.com